La fertilité

La fertilité est la capacité de procréer, de pouvoir féconder pour les hommes, et d’être fécondée et de mener une grossesse pour les femmes.

Une condition essentielle à la fécondation est que les hommes aient une bonne qualité de liquide séminal, et que les femmes aient un bon fonctionnement des ovaires et une structure anatomique adéquate de l’utérus.

En effet, la fécondation se produit lorsque le spermatozoïde (présent dans le liquide séminal) parvient à pénétrer à l’intérieur de l’ovule (produit par les ovaires).

L’évaluation de la fertilité est un acte médical, car elle se fait par des tests de laboratoire (sang, urine, liquide séminal) et des tests instrumentaux (échographie, tests endoscopiques, résonance magnétique)

QUAND FAUT-IL ÉVALUER LA FÉCONDITÉ ?

Dans le cas d’un couple hétérosexuel qui a l’intention de procréer, après un an de rapports sexuels libres (sans utilisation de méthodes contraceptives), on parle d’infertilité de couple si la femme ne tombe pas enceinte ou ne poursuit pas la grossesse.

Dans ce cas, il est conseillé d’enquêter, en contactant d’abord votre médecin de famille, qui vous prescrira des examens de premier niveau, visant à découvrir les causes les plus fréquentes d’infertilité, puis à envoyer, pour des investigations complémentaires et les thérapies appropriées, aux spécialistes appropriés : andrologue, urologue, gynécologue, endocrinologue, psychologue/psychiatre.

Le recours direct aux centres de fécondation assistée, sans avoir fait au préalable une évaluation de premier niveau, peut canaliser le couple sur un chemin tortueux et difficile, qui ne mène pas toujours au but recherché.

En fait, les centres de fécondation assistée visent à induire artificiellement la fertilité, sans rechercher et résoudre les causes solubles.

L’exemple typique est le couple hétérosexuel, dans lequel l’homme est infertile en raison d’une prostatite chronique ; dans ces cas, le centre de fécondation assistée se préoccupe uniquement d’utiliser les quelques spermatozoïdes produits pour féconder l’ovule de la partenaire en laboratoire.

Dans ce cas, le couple bénéficiant d’une fécondation assistée pourra avoir un enfant, mais il restera avec une prostatite chronique non traitée, et le problème se reproduira s’il souhaite avoir un autre enfant.

Partager

Laisser un commentaire

Fantamily